Qu'est-ce que le système de buddy?

 

Consultez les questions fréquemment posées (FAQ) concernant le système de buddy.


 

Qu’est-ce que le système de buddy?
Avec le système de buddy, TADA met en contact un bénévole avec un jeune de TADA pour un accompagnement à long terme.
En quoi consiste l’accompagnement?
En quelques mots, vous devenez une sorte de parrain/marraine du jeune de TADA. Vous fixez des rendez-vous minimum une fois par mois et vous le coacher à faire de son mieux dans la vie et à l’école. Qu’est-ce que cela signifie ? Idéalement, vous devenez une personne de confiance importante pour le jeune. Vous l’aidez à se développer. Vous l’aider à surmonter les défis auxquels il est confronté. Vous êtes là pour l’écouter, lui donner des conseils ou le motiver. Vous l’aidez à améliorer ses performances scolaires et à faire des choix de vie réfléchis (en relation avec l’école et le travail).
Quelques exemples?
Vous pouvez lire ci-dessous l'histoire de Liesbeth Van Impe, buddy à TADA depuis 2016.

"Je suis le buddy d'Alicia (nom d'emprunt) depuis mai 2016. Vous pourriez résumer le rôle d’un buddy en deux mots: nous apportons du challenge et du soutien."

"En tant que buddy, vous commencez souvent par une demande d'aide très concrète. Chez Alicia, c’était les mathématiques qui coinçaient et nous devions essayer de corriger certaines choses avant les examens de Juin. Finalement, c'est toujours plus que donner quelques explications supplémentaires. Vous devez établir une relation de confiance en écoutant, en montrant de l'intérêt. De cette façon, vous pouvez également travailler sur une meilleure méthode d'apprentissage et vous assurer que la confiance en soi revient progressivement. C'est au moins aussi important pour de bons résultats que des explications dans une matière bien précise."

"Les rendez-vous se déroulent souvent chez Alicia, où je suis toujours accueillie à bras ouverts par toute sa famille. Vous faites un peu partie de la famille. A la demande de la maman, je suis Alicia sur Smartschool (plateforme numérique scolaire), j'aide aussi régulièrement les autres sœurs et la soirée des parents à l'école est devenu un rendez-vous fixe dans mon agenda."

"Entre nos rendez-vous, Alicia peut toujours m’appeler ou m'envoyer un e-mail. Tout comme un membre de la famille impliqué, je lui envoie "félicitations" pour son anniversaire et un message d’encouragement le premier jour de ses examens."

"J'ai également appris à Alicia à définir des objectifs, à travailler dans ce sens et à apprendre de ses erreurs. Cela fait souvent défaut à l'école, où "pas trop d’échecs" est parfois le seul objectif. Avec Alicia, je fais un "deal" en début d'année. L'essentiel est son engagement: si elle ne pense pas que ses études sont importantes, alors je ferais mieux de consacrer mon temps à quelqu'un d'autre. Nous sommes également d'accord sur un objectif très précis. La première année était "pas d’échecs", la deuxième année, l'objectif était d’avoir minimum 60% pour tous les cours. De cette façon, vous placez la barre un peu plus haut à chaque fois. Je savais qu'elle le pouvait, mais elle doit aussi y croire elle-même. Si elle atteint l'objectif, une récompense suivra."

"Il m’est arrivé d’avoir des fous rires. Quand Alicia m'a demandé en avril "Oui, mais si je n'obtiens juste pas 60% dans cette matière, mais que j’ai fait de mon mieux, je devrais quand même être récompensée ?" Bonne tactique de négociation, mais elle a finalement aussi compris qu'il y a une différence entre "presque" aller dans un parc d'attraction et vraiment y aller. Au final, cela a fonctionné: Alicia a eu ses points et nous avons passé une excellente journée à Bellewaerde."

"Alicia est une fille fantastique, mais elle a parfois besoin de ce coup de pouce pour s’assurer qu’elle développe tout son potentiel, pas à pas. Il n'y a pas de formule miracle pour obtenir de bons résultats, mais une implication positive est cruciale, quoi qu’il arrive. Cela fait une différence dans sa vie, mais certainement aussi dans la mienne. "

Pourquoi existe-t-il un système de buddy à TADA?
TADA veut encourager tous ses anciens-élèves à obtenir un diplôme. Un diplôme augmente vos chances de devenir un individu épanoui et de contribuer positivement à la société en tant que citoyen responsable. Le système de buddy favorise le développement du plein potentiel de nos anciens-élèves ayant des difficultés à la maison / à l’école.
Qui peut être buddy?
Toute personne (+18) ayant envie de faire un travail de bénévolat significatif et utile et ayant envie aire la différence pour un jeune adolescent bruxellois peut en principe devenir buddy. Une fois le formulaire rempli, nous vous contacterons dès que possible.
Comment devenir buddy?
Inscrivez-vous via ce formulaire. Nous vous envoyons ensuite un e-mail avec une brochure explicative à propos du système de buddy. Vous pouvez ensuite décider si vous souhaitez  poursuivre le système de buddy (ou non). Si oui, nous vous recontacterons pour fixer un premier rdv dès que nous aurons trouvé un jeune dont la demande correspond à votre profil.
Qui peut demander un buddy?
Les alumni (anciens-élèves) de TADA peuvent demander un buddy. Les alumni de TADA ont entre 13 et 17 ans (de la 1re secondaire jusqu’à la 6e secondaire). Nous ne proposons pas le système de buddy de manière proactive à nos alumni. Nous concentrons nos efforts sur les anciens-élèves pour qui la valeur ajoutée d’un buddy peut être particulièrement importante.
Comment est réalisé le "matching"?
Avant de mettre un buddy en contact avec un jeune, TADA va faire attention à certains points pour vérifier que le profil du jeune et celui du buddy correspondent le plus possible.

Points auxquels TADA va faire attention :

  • Langue(s) parlée(s) du buddy versus langue dans laquelle l’élève est à l’école (FR/NL) ;
  • Matières dans lesquelles le jeune a besoin d’aide versus matières dans lesquelles le buddy se sent à l’aise d’aider ;
  • Lieu souhaité de rdv du buddy versus lieu souhaité de rdv du jeune ;
  • Distance entre le lieu de rdv et le domicile du buddy/jeune ;
  • Horaire de disponibilité du buddy versus horaire de disponibilité du jeune.
Comment se passe la première rencontre?
La première rencontre se fait dans les bureaux de TADA sous la supervision d’un membre de l’équipe TADA et en présence du jeune, de ses parents et du buddy. Lors de cette première rencontre, une convention est signée par le jeune, ses parents et le buddy.
Où ont lieu les rendez-vous?
Le lieu de rendez-vous des séances est à fixer entre le jeune et le buddy. Plusieurs possibilités :

  • Chez le jeune à condition qu’il y ait un endroit calme à la maison pour travailler avec le matériel nécessaire (bureau/table, chaises...) ;
  • Chez le buddy à la maison ou au bureau s’il est d’accord de recevoir le jeune chez lui et si ce lieu est à proximité du domicile/de l’école du jeune (et avec le consentement explicite de la famille du jeune) ;
  • Dans un autre lieu, à convenir mutuellement (une bibliothèque avec des espaces de travail de groupe).

Il n’est pas possible de fixer les rendez-vous dans un bâtiment TADA (aux écoles ou au bureau TADA).

A quelle fréquence ont-lieu les rendez-vous?
Afin de garantir le bon déroulement du système de buddy, TADA demande de fixer des rdv minimum 1 fois par mois (environ 2h). Si le jeune et le buddy le souhaitent, il est possible d’augmenter cette fréquence en prenant compte de différents critères, comme :

  • La demande / le besoin du jeune ;
  • La disponibilité du buddy.
Quand ont lieu les rendez-vous?
Les horaires de rdv sont à fixer entre le jeune et le buddy en fonction des disponibilités de chacun. Afin de garantir le bon déroulement du système de buddy, TADA conseille de déterminer un moment de rdv "fixe". Exemple : Toutes les deux semaines, le lundi de 17h00 à 19h00 à la maison chez le jeune.
Combien de temps dure le système de buddy?
La période minimum pour pouvoir parler d’un système de buddy est de 2 mois.

Après 2 mois, le jeune et le buddy reçoivent un e-mail avec un formulaire d’évaluation. Ce formulaire permet d’identifier ce qui va bien, ce qui peut être amélioré et si les deux parties veulent continuer la relation.

  • Si la première période de 2 mois s’est bien passée et qu’il y a une volonté des deux côtés de continuer, la collaboration est automatiquement prolongée jusque fin juin de l’année scolaire en cours.
  • Si des problèmes se sont posés pendant la première période de 2 mois, la situation est évaluée par TADA. Si des solutions peuvent être trouvées, une nouvelle période de 2 mois recommence. A l’issue de ces 2 mois supplémentaires, un nouveau formulaire d’évaluation est envoyé au jeune et au buddy. Si la situation s’est améliorée, la collaboration est automatiquement prolongée jusque fin juin. Si la situation ne s’est pas améliorée et qu’aucune autre solution n’est envisageable, l’accompagnement prend fin.

Il n’y a pas de durée maximale pour le système de buddy. A la fin de chaque année scolaire, le jeune et le buddy reçoivent un nouvel e-mail avec un formulaire. Ce formulaire leur permet d’évaluer les mois de relation effectués et de préciser s’ils veulent continuer la relation l’année scolaire suivante.

Comment se passe la fin de la relation?
La fin de la relation est toujours précédée d’un formulaire d’évaluation dans lequel le jeune ou le buddy informe l’équipe alumni des raisons de la fin de la relation.

La relation prend fin lorsque:

  • Le buddy n’est plus disponible (il/elle part vivre à l’étranger, son emploi du temps a changé...).
  • Le jeune n’a plus besoin d’aide.
  • De l’évaluation, il ressort que les problèmes rencontrés ne permettent pas de continuer ;
  • Les évaluations montrent que la relation est problématique et doit être arrêtée.
A quel point le jeune dont je deviendrais buddy est-il motivé?
A TADA, nous sommes convaincus qu’au fond de lui, chaque jeune veut progresser dans son épanouissement, mais il est important de garder à l’esprit que les jeunes en demande d’un buddy sont des adolescents en pleine puberté. Ils traversent donc une période pas toujours facile et cette phase de changements est parfois compliquée par certaines situations scolaires et / ou familiales difficiles.
Toujours envie de vous lancer en tant que buddy et envie de faire la différence pour un jeune bruxellois?

Super, remplissez dès maintenant ce formulaire.

Encore des questions?
Envoyez-nous un e-mail (catherine.voets@toekomstatelierdelavenir.com). Merci d’avance. Nous nous réjouissons de cette collaboration!
Share This

Thank You!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

TADA will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

Hier kom je op een deel van onze website dat nog in opbouw is.

We zijn volop in het ontwikkelproces om de content en de navigatie beter af te stemmen op wat jij graag wilt zien.

Wil je ons helpen?