Kamilia: “Dans la vie, l’important c’est de se relever quand on tombe”

En 2020, la première génération des jeunes de TADA a passé le cap des 18 ans. Parmi eux Kamilia, 21 ans, partage son parcours pour devenir une citoyenne engagée.

"Cette année 2020, elle était très dure, je ne vais pas mentir. J'avais vraiment un bad mood. Je suis quelqu'un qui aime parler, qui aime voir les gens, qui aime aller boire un verre après les cours... J’ai l’impression que je ne vis pas ma vie d'étudiante comme je le devrais. Je ne connais pas encore très bien mon école, ni mes camarades."

"J’étudie la gestion d’entreprise à la haute école Odisee. Tout se fait à distance, mais, heureusement, on peut réserver des locaux sur place pour étudier et suivre les cours via écrans interposés. C’est ce que je fais, parce que j’ai besoin de me lever, de sortir de chez moi et de me dire que j’ai un but. Je croise souvent les mêmes élèves. On a créé un petit groupe. Quand il y a l’un d’entre nous qui ne comprend pas quelque chose, on est là pour s’entraider. C’est motivant."

Carl, un soutien précieux

"Avant de me lancer dans ces études, j’ai beaucoup hésité sur l’orientation à prendre. J’en ai notamment parlé à mon buddy, Carl Van Camp. Je suis en contact avec lui grâce à TADA. Carl a près de 70 ans et il a travaillé pour Total. Il est encore membre de plusieurs conseils d’administration et professeur invité de l’université de Gand."

"Je vois Carl une à deux fois par mois, depuis cinq ans. Je l’appelle quand j’ai un doute ou une question. Encore récemment, alors que je ne comprenais pas un point de la matière de mon cours de marketing, Carl a pris deux heures pour m’aider."

"En dépit des cours à distance et de l’ambiance morose, j’essaie de m’accrocher au maximum. Carl me dit toujours: dans la vie, tu sais, on tombe, mais le plus important, c'est qu'on se relève et qu'on ne lâche rien. Carl a fait des études vraiment pas faciles: il est ingénieur civil. Je lui ai demandé comment il y était arrivé. Il m’a répondu qu’il avait eu un tas d’échecs, mais qu’il s’était toujours relevé. Cela me motive énormément."

Oser dire ce je veux

"Quand j’allais à l’école du week-end, TADA a provoqué un déclic en moi. J’avais redoublé une année en primaire. TADA m’a motivée à m’accrocher à l’école et j’ai fini par trouver mon rythme de croisière. J’ai rencontré plein de gens différents et ils m’ont tous poussée à donner le meilleur de moi-même."

"J’ai aussi appris à oser m'exprimer. J’ai commencé à dire tout haut que je voulais faire ceci ou cela. C’est à partir de ce moment que j’ai commencé à postuler pour des jobs d’étudiant. Je suis par exemple devenue animatrice d’une plaine de jeu. J’ai aussi travaillé dans une maison de retraite, et je travaille encore (quand c’est possible) dans un restaurant thaïlandais."

"Dans le futur, j’ai envie de revenir à TADA en tant qu’intervenante. Je dirais aux jeunes qu’il faut être attentif. Quand on est jeune, on aime s'amuser. Mais une fois qu'on grandit, on voit les choses très différemment. On se rend compte de l’importance d’être concentré à l’école et de chercher à savoir ce que l’on veut faire."

Contribuer au réseau TADA For Life

Vous voulez proposer une activité, un stage ou un job d’étudiant à nos alumni? Contactez notre Alumni Lead, Emilie De Brabandere.

Notre réseau alumni compte désormais plus de 1000 jeunes!

Notre réseau alumni compte désormais plus de 1000 jeunes!

Ce samedi 25 juin avait lieu la traditionnelle remise des diplômes de TADA. Pour la première fois en trois ans, nous avons à nouveau pu nous retrouver et profiter de ce moment riche en émotions tous ensemble: jeunes, familles, collègues, bénévoles, enseignants,...

Aya: « Travailler à TADA a eu un impact immense sur moi »

Aya: « Travailler à TADA a eu un impact immense sur moi »

Aya: "Travailler à TADA a eu un impact immense sur moi" Camille et Aya sont unies à TADA par les liens du “buddy system”. Ce ne devait être qu’une aide pour le néerlandais. C’est devenu une relation bien plus forte et inspirante. En témoigne un samedi où Aya, devenue...

65.300€ récoltés à la soirée Bruxelles pour le Bien Commun. MERCI!

65.300€ récoltés à la soirée Bruxelles pour le Bien Commun. MERCI!

Le 24 mai, TADA a participé à l'évènement "Bruxelles pour le Bien Commun" au Théâtre des Galeries. Une soirée de levée de dons inédite en faveur de projets au service du bien commun à Bruxelles. 9 lauréats – dont TADA –  ont été sélectionnés par l'organisation pour...

Share This

Thank You!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

TADA will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

Hier kom je op een deel van onze website dat nog in opbouw is.

We zijn volop in het ontwikkelproces om de content en de navigatie beter af te stemmen op wat jij graag wilt zien.

Wil je ons helpen?